Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 18:42

Une nouvelle chronique pour mon polar "Enfin (tous) réunis".

 

C'est marrant comment chacun y trouve ce qu'il y trouve. Certains aiment le début, d'autres la fin, pour d'autres encore ce sont les personnages. A croire que le livre n'éxiste pas en lui-même, il n'y a au fond que des lecteurs

C'est par là:

http://alexandre.clement.over-blog.com/article-annabelle-lena-enfin-tous-reunis-editions-du-caiman-2013-120294730.html

C’est le deuxième roman d’Annabelle Léna, marseillaise de naissance et de cœur.  Rognes qui a passé la cinquantaine,  est un commissaire de police qui enquête sur l’assassinat d’une sorte de maquereau à qui on a planté un poignard dans le cœur. Plutôt déprimé depuis la mort tragique de sa femme, il traîne son amertume et ne semble plus guère motivé par son travail. Cependant un élément de la scène du crime va éveiller son attention : il s’agit d’une vieille photo de famille qui semble avoir été prise à la Ciotat, du temps que la ville abritait des chantiers navals.

 annabelle-lena-3.png

Commissariat sur la Canebière dans les locaux de l'ancien hôtel Noailles

 

 

Enfin (tous) réunis vise à allier une intrigue déroutante avec le portrait psychologique d’un homme à la dérive. Car quoiqu’il existe toute une galerie de personnages divers et variés, Rognes est bien le pivot de cette histoire. L’ensemble lorgne du côté des romans noirs à la William Irish ou à la Marc Behm. Plutôt neurasthénique, il met en scène la détresse d’un homme qui n’a jamais su faire le travail du deuil pour des raisons d’ailleurs importantes et qui seront explicitées tout à la fin.

Polar marseillais, on assiste à la description de quartiers moins souvent utilisés comme le quartier Noailles par exemple. Il fonctionne comme une dérive assez lente où ne se croisent que des personnages hostiles, ou du moins qui paraissent tels. Il y a deux histoires qui se croisent, l’enquête visant à découvrir le ou les criminels qui assassinent des maquereaux, et la quête du commissaire Rognes à la recherche de lui-même. Dans ce deuxième aspect, il y a quelque chose de fantastique, un peu comme dans un rêve ou un cauchemar. Sa relation avec Sandra, une autre femme perdue, est à l’image de ce chaos.

Si l’ouvrage a un peu de mal à démarrer, par la suite le rythme s’accélère et le dernier tiers donne d’excellentes séquences comme la confrontation entre Rognes et l’arriviste Ranc qui veux prendre sa place, ou encore la traque de l’Orphelin. Bien évidemment il ne faudra pas chercher trop de réalisme dans cette histoire, les personnages qui évoluent dans le milieu de la prostitution ne correspondent en rien à la réalité, fut-elle marseillaise. Ils servent seulement de décor à l’écroulement de la vie du commissaire Rognes.

 annabelle-lena-2.png

Une petite remarque finale qui concerne plus l’éditeur que l’auteur, la mise en page n’est pas tout à fait à la hauteur. La quatrième de couverture est difficile à lire et les retraits de paragraphes sont un peu fantaisistes, ce qui donne un côté un peu mal fini à l’ensemble.

 

Le lien ci-dessous mène à une interview d’Annabelle Léna qui permet de la mieux connaître :

 http://www.mandor.fr/tag/annabelle+lena



Partager cet article

Repost 0
Published by Annabelle Léna - dans Mon actualité
commenter cet article

commentaires

Annabelle Léna

  • : Le blog d'Annabelle Léna, l'écriture pour passion
  • Le blog d'Annabelle Léna, l'écriture pour passion
  • : Ce que je lis et ce que j'écris. Bonnes lectures!
  • Contact

Le site internet dédié à mon Roman!

Bibliographie

2014 : 

Nouvelle "Le silence et dors" dans l'anthologie Etranges Voyages aux Editions Sombres Rets.


2013 : 

Roman "Enfin (tous) réunis" aux Editions du Caïman

Collectif "Santé !, Les auteurs du noir face à la maladie" chez L'Atelier Mosésu  

Collectif "Les 7 petits nègres, L’Exquise nouvelle saison 2" chez In Octavo Editions 

 

2012 :

Nouvelle "Au kébab fumant" dans La Tête à l'Être n° 2 

 

2011 : 

Roman "A tort ou à raison" chez Eastern Editions. 

 

2009 :

Nouvelle « Paris, la bourgeoise », dans Filigranes n°73.

Nouvelle « La vie en rond », dans Marseille L’Hebdo n°449

 

2008 :

Nouvelle « Un pas en avant », dans Le Croquant n°57/58.

Nouvelle « À l’ombre du masque », dans Les Archers n°15.



2007 :

Nouvelle « À bras le corps », dans L’Ours Polar n°44.

 

 

En ce moment, je lis:

 

                                                                                                    Couleur