Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 17:35
 
contrat« Mais aucun de ces bruits ne masquait le silence, car le silence, Andréa le portait en elle. »
 
« […] comme si les petits défauts qui affectent chaque visage s’estompaient à la vue de son pays. »
 
« Les actions les plus violentes d’Orville étaient enregistrées sur sa PlayStation. Mais on ne peut pas faire grand-chose contre cent neuf kilos de pur désespoir et de rage qui vous collent contre une table renversée. »
 
« […] d’aspect si fragile qu’il incitait à fermer portes et fenêtres pour qu’un courant d’air ne l’emporte pas. Mais Albert n’avait pas besoin d’air pour voler partout dans le cyberespace.
— Il n’y a aucune explication à son talent, dirait quelques heures après son arrestation un agent du FBI chargé de l’affaire, personne ne lui a appris. Quand ce gamin regarde un ordinateur, il ne voit pas vingt kilos de cuivre, de silicium et de plastique. Il voit des portes. »
 
« Bien sûr, baptiser de son propre nom une banque n’avait pas été sa décision la plus intelligente, mais après tout Albert était dans l’âge ingrat. Il s’en rendit compte lorsque deux escadrons entiers de policiers d’élite investirent la maison de ses parents à l’heure du dîner, en abîmant le tapis du salon et en écrasant la queue du chat.
Albert ne connaîtra pas l’intérieur d’une cellule, confirmant l’adage selon lequel plus on vole et moins on paie. »
 
« Il sentait crier en lui ce qui sur les lèvres d’un autre était un murmure. »
 
« Andréa était si nerveuse qu’elle aurait pu battre trois œufs rien qu’avec le tremblement de ses mains. »
 
« Il était un peu comme vous, il préférait demander le pardon que la permission. »
 
L'histoire: Une mystérieuse expédition part à la recherche de l’Arche d’Alliance dans des paysages de déserts.
 
C’est bourré de caricatures MAIS je recommande vivement ce livre. J’ai eu l’impression de revivre un Indiana Jones. C’est particulièrement bien écrit et prenant.
L’auteur nous entraîne dans cette histoire remplies de méchants et nous demande de réfléchir au poème suivant :
 
 
Face of the Enemy, de Sam Keen
 
Commence sur une toile vierge
Ébauche des silhouettes d’hommes, de femmes et d’enfants
 
Plonge le pinceau dans le puits de te propre obscurité
Dessine sur la face de ton ennemi l’envie, la haine, la cruauté
Que tu n’oses reconnaître en toi-même
 
Assombris toute trace de sympathie sur son visage
Efface tout reste de la myriade d’amours, d’espoirs et de peurs
Qui résident dans le kaléidoscope de son cœur infini
 
Déforme son sourire en un rictus cruel
Arrache la chair de ses os
Jusqu’à ce qu’il ne reste que le squelette abstrait de la mort
Exagère chaque trait humain jusqu’à le métamorphoser
En bête, vermine, insecte
 
Peuple le fond de ta toile de démons et de figures malignes
Qui nourrissent nos cauchemars ancestraux
Quand ton tableau sera complet tu pourras les tuer sans remords
Et les dépecer sans éprouver de honte
Ce que tu auras détruit est, simplement, un ennemi de ton Dieu.
 


Partager cet article

Repost 0
Published by Annabelle Léna - dans Les citations de mes lectures
commenter cet article

commentaires

Annabelle Léna

  • : Le blog d'Annabelle Léna, l'écriture pour passion
  • Le blog d'Annabelle Léna, l'écriture pour passion
  • : Ce que je lis et ce que j'écris. Bonnes lectures!
  • Contact

Le site internet dédié à mon Roman!

Bibliographie

2014 : 

Nouvelle "Le silence et dors" dans l'anthologie Etranges Voyages aux Editions Sombres Rets.


2013 : 

Roman "Enfin (tous) réunis" aux Editions du Caïman

Collectif "Santé !, Les auteurs du noir face à la maladie" chez L'Atelier Mosésu  

Collectif "Les 7 petits nègres, L’Exquise nouvelle saison 2" chez In Octavo Editions 

 

2012 :

Nouvelle "Au kébab fumant" dans La Tête à l'Être n° 2 

 

2011 : 

Roman "A tort ou à raison" chez Eastern Editions. 

 

2009 :

Nouvelle « Paris, la bourgeoise », dans Filigranes n°73.

Nouvelle « La vie en rond », dans Marseille L’Hebdo n°449

 

2008 :

Nouvelle « Un pas en avant », dans Le Croquant n°57/58.

Nouvelle « À l’ombre du masque », dans Les Archers n°15.



2007 :

Nouvelle « À bras le corps », dans L’Ours Polar n°44.

 

 

En ce moment, je lis:

 

                                                                                                    Couleur